En savoir plus sur le rachat de crédit hypothécaire

En savoir plus sur le rachat de crédit hypothécaire

Faire un rachat de crédit hypothécaire effraie encore les emprunteurs. Pourtant, c’est souvent inévitable surtout lorsque les travaux à réaliser sont importants alors qu’il est impossible de trouver une autre source de financement. Comment s’effectue l’opération ? Quelles sont ses conséquences ? Voilà des réponses aux questions les plus posées sur ce sujet. Ces éclaircissements pourraient vous aider à bien comprendre le rachat de crédit hypothécaire.

Focus sur le principe de l’opération

Comme son nom l’indique, la procédure consiste à souscrire un rachat de crédit avec une hypothèque sur un bien immobilier. Pourquoi ? Parce que le prêteur a exigé une garantie afin d’assurer le remboursement du prêt unique qu’il va accorder. Il faut effectivement rappeler que par un rachat de crédits, l’emprunteur sera débarrassé de la grande partie ou de la totalité de ses dettes. En revanche, il va avoir un nouvel emprunt avec des modalités de remboursement répondant à ses attentes. Si le prêt hypothécaire est inclu dans le regroupement de crédits, l’établissement d’une mainlevée d’hypothèque est nécessaire. Il s’agit d’un acte qui permet de retirer le droit de l’ancien prêteur sur le bien immobilier à cause du remboursement anticipé de sa créance. Après cette opération, la mise en place d’une nouvelle hypothèque est possible.

La réalisation d’un rachat de crédit hypothécaire

Pour faire un rachat de crédit hypothécaire, il est souvent nécessaire de s’adresser à un spécialiste car l’opération est assez difficile à cerner. Avec l’aide dun courtier, l’emprunteur peut accéder à une simulation du regroupement de prêts. Il aura ainsi un aperçu sur les conséquences de l’opération au niveau de sa situation financière. Notons que lors d’un rachat de crédit hypothécaire, il est indispensable d’enregistrer l’opération auprès d’un notaire. Tous les frais y afférent seront intégrés dans le coût global du crédit. Le bien hypothéqué appartient encore à l’emprunteur. Mais dans le cas où il n’arrive pas à payer ses mensualités, son prêteur porra saisir le logement et le mettre en vente (plus d’infos).